Fort en Jazz, à l'Iris de Francheville

Du vendredi 1er au dimanche 17 juin 2012

Fort en Jazz 2012 à l'Iris de Francheville
  Vendredi 1 juin à 20h30
Tigran Hamasyan Quintet : Une résonance de la Métropole entre Jazz à Vienne et Fort en Jazz
1ère partie : orTie

 Jeudi 7 juin à 20h30
La Velle & Friends Nouvel album "Special"

 Vendredi 8 juin à 20h30
Bernhoft
1ère partie : Dreisam

 Samedi 9 juin à 22h
Kora Jazz Band
Concert-découverte à 10€ 

 Samedi 9 juin à 20h
Sandra Nkaké (en accord avec Jazz à Vienne)
Concert-découverte à 10€ 

 Mercredi 13 juin à 20h30
Paolo Fresu Et Omar Sosa 

 Jeudi 14 juin à 20h30
Billy Cobham Quartet
1ère partie : Anne Paceo Triphase

 Vendredi 15 juin à 20h30
Renaud Garcia Fons Solo
2e partie : Dana Leong solo

 Samedi 16 juin à 20h30
Roots Africaines
Photos-concert de Guy Le Querrec, Louis Sclavis, Henri Texier, Christophe Marguet


 Tarifs : de 10 € à 25 €

Bernhoft
Vendredi 8 juin à 20h30

Paolo Fresu Et Omar Sosa, à Fort en Jazz 2012


Paolo Fresu Et Omar Sosa
Mercredi 13 juin à 20h30


Renaud Garcia Fons Solo
Vendredi 15 juin à 20h30


L'exposition au Fort du Bruissin : du 12 mai au 13 juillet

Edifié après la guerre de 1870 par le Général Seré de Rivières, appelé le "Vauban du XIXème siècle", le Fort du Bruissin appartient au système de défense de la frontière Est de la France et tout particulièrement de la ville de Lyon. Ce fort enterré de plus 3000 m² s’inscrit dans un espace boisé de 10 ha.


Une résonannce de la Métropole entre les festivals Jazz à Vienne et Fort en Jazz
Guy Le Querrec est un maître de la photographie, membre de la prestigieuse agence Magnum Photos, observateur privilégié des grands musiciens et grands moments du Jazz.
"Jazz, jour et nuit" est un des deux événements de coopération culturelle, avec la résidence de Tigran Hamasyan, entre Jazz à Vienne et Fort en Jazz. Ils sont soutenus dans le cadre de la résonance jazz du Pôle Métropolitain.

Guy Le Querrec
Pour la première fois dans la Métropole et en Rhône-Alpes, le Fort du Bruissin présente deux de ses plus belles expositions sur le monde du jazz qu'il fréquente depuis les années 60 ; “Jazz, jour et nuit”, 55 photographies dévoilant la vie des plus grands musiciens de jazz et la plus récente concernant exclusivement “Miles Davis”. Le « griot » du jazz dont les photographies sont une forme déterminante de la patrimonialisation du jazz tend un miroir à la famille du jazz tout en lui proposant une narration singulière.

L'exposition "Miles Davis"
Cette exposition coproduite par la bibliothèque Carré d'Art de Nîmes et le Festival « Jazz à Nîmes » comprend 8 photographies majeures du musicien, prises à l'occasion de concerts. Guy Le Querrec était encore amateur quand il photographie pour la première fois Miles Davis. C'était le jeudi 1er octobre 1964, à la Salle Pleyel à Paris. Il va le retrouver à plusieurs reprises dans son viseur, côté scène et côté coulisse (aéroports, hôtels, loges), notamment le jeudi 19 juillet 1984 au 9ème International Jazz Festival de Nîmes.Miles Davis n'a pas échappé à son objectif, dont ses plus beaux portraits sont issus.

L'exposition "Jazz , jour et nuit"
Cette exposition se présente comme une chronique régulière et dense du monde du jazz qu'il fréquente depuis les années 1960 : Art Blakey, Miles Davis, Thelonious Monk... Elle est construite suivant cinq thématiques : plaisir de jouer et les amis (complicité, jeux de scène, être habité par le jazz), les musiciens en tournée (les aéroports et les gares, les bagages), les répétitions (la solitude, le réglage des instruments, répéter n'importe où), la concentration avant et pendant le concert (le stress, le soutien des amis), le concert (les formations, les lieux et leur environnement). En effet, ce qui intéresse Guy Le Querrec ce n'est pas simplement la musique mais aussi tout ce qui se passe autour du musicien : le contexte, le décor... On voit ainsi transparaître le talent de celui qui a su parfois se faire très discret pour saisir des instants de vie, faits parfois d'inquiétude et de solitude, des instants partagés avec les amis ou emportés dans la frénésie des concerts.

Des rendez-vous inédits pour découvrir l'exposition
Des Promenades musicales "jazz et photos", des rencontres avec Guy le Querrec et le photos-concert "Roots Africaines"

 Iris - 1 montée des Roches 69340 Francheville
 Plus d'infos sur le site du festival



Retourner au menu accessibilité (haut de page)